DISCOURS DE S.E.M. MANKEUR NDIAYE Retour ligne automatique
MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Retour ligne automatique
ET DES SENEGALAIS DE L’EXTERIEUR A LA REUNION EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES DE L’OCI

AU SUJET

DES AGRESSIONS CONTRE LES MISSIONS DIPLOMATIQUES SAOUDIENNES EN REPUBLIQUE ISLAMIQUE D’IRAN

DJEDDAH, ROYAUME D’ARABIE SAOUDITE

21 JANVIER 2016

11 RABIUL AL-THANI 1437 H

Bsmillah Arrahamni Rahimi

Mesdames, Messieurs les Ministres et chefs de délégation

Monsieur le Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération islamique

Mesdames et Messieurs

Je voudrais saluer l’opportune décision, de l’Organisation de Coopération islamique, de convoquer en urgence, cette session extraordinaire de notre Conseil sur la situation née des évènements de Téhéran et de Machhad, à la demande du Royaume d’Arabie Saoudite.

Je saisis cette occasion, au nom de la délégation sénégalaise et en mon nom propre, pour présenter mes sincères remerciements au gouvernement et au peuple saoudiens pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité fraternelle qui nous ont été réservés comme d’habitude.

J’associe le Ministre des Affaires étrangères du Koweït, notre Président, ainsi que le Secrétariat général de l’OCI, à ces remerciements, pour l’importante logistique déployée afin d’assurer à nos travaux le succès attendu.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Le Sénégal a déjà eu l’occasion d’exprimer ses plus profonds regrets par rapport à la situation de tension actuelle, tout en faisant part de ses vives inquiétudes devant l’escalade de la violence pouvant grandement compromettre la sécurité et la stabilité de cette région névralgique du monde.

C’est dans ce cadre que le Sénégal a joint sa voix à celle de toute la communauté internationale pour condamner vigoureusement les actes inexplicables perpétrés en République islamique d’Iran contre les Représentations diplomatique et consulaire saoudiennes.

Comme vous le savez, ces actes violents vont à l’encontre des conventions de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques, et de 1963 sur les relations consulaires.

En sa qualité de membre non-permanent du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies, la République du Sénégal s’associe à l’injonction adressée à la République islamique d’Iran de respecter pleinement ses obligations internationales en matière de protection des bâtiments et édifices diplomatiques installés sur son territoire.

C’est aussi l’occasion pour moi de réaffirmer, au nom de S.E. M. Macky SALL, Président de la République du Sénégal, du Gouvernement et du Peuple sénégalais, un principe intangible du droit international que constitue le respect de la souveraineté des Etats et du fonctionnement autonome de leurs institutions politiques et judiciaires.

Excellences, Retour ligne automatique
mesdames et Messieurs,

Au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République du Sénégal Macky Sall, je voudrais réitérer solennellement, au Gouvernement et au Peuple saoudiens, les liens indéfectibles qui les lient au gouvernement et au peuple sénégalais. Le Président Macky Sall renouvelle son soutien total et fraternel à Sa Majesté le Roi Salman Ben Abdelaziz Al-Saoud, Serviteur des deux Saintes Mosquées.

Le Royaume d’Arabie Saoudite saura toujours compter sur le soutien sans faille de la République du Sénégal, comme nous l’avons toujours exprimé chaque fois que de besoin.

Cela nous amène à appeler, encore une fois, à une désescalade de la tension dans la région.

Il y va de l’intérêt de la Oummah islamique et de nos Peuples respectifs, confrontés à des défis inédits dans un monde perturbé, complexe, violent et dangereux.

L’OCI doit renforcer son unité - et non se laisser diviser - en continuant d’œuvrer sur la base des principes réaffirmés dans sa charte révisée adoptée au 11e sommet de Dakar de 2008, comme le respect de la souveraineté des Etats, la solidarité et la coopération pacifique entre les Etats membres.

C’est à ce prix que nous réussirons à vaincre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations, à soutenir plus efficacement la cause palestinienne jusqu’à la création d’un Etat palestinien libre et souverain et à assurer le développement solidaire de nos Etats dans la paix, la stabilité et la sécurité.

Mardi prochain, 26 janvier, le Sénégal, par ma personne, prendra part, à New York, au débat public ministériel organisé par le Conseil de Sécurité sur la situation au Moyen orient, y compris la question de Palestine. J’aurai l’occasion de redire, très clairement et très fermement, notre soutien indéfectible à la lutte du Peuple palestinien pour sa souveraineté et la création d’un Etat palestinien viable vivant côte à côte avec l’Etat d’Israël, dans des frontières sûres et internationalement reconnues et garanties.

Je vous remercie de votre attention