Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l'Extérieur

I. PROMOTION DE LA PAIX ET DE LA STABILITÉ POLITIQUE

Pour le Sénégal, la paix se conçoit comme l’instauration entre tous les États, de relations de confiance perçues par chaque État comme préservant sa propre sécurité au même titre que celle des autres. Cette conception de la paix est à la base de ses relations bilatérales. Elle guide aussi son action au sein des instances multilatérales où il prône la réforme des institutions internationales, notamment le Conseil de Sécurité, pour une meilleure gouvernance mondiale.

L’action du Sénégal est d’abord préventive en ce qu’elle consiste à inviter, par le discours et l’attitude, au respect des principes et idéaux inscrits dans les chartes constitutives des organisations dont il est membre et qui tournent autour de l’égalité, du respect mutuel, de la solidarité et de la paix.

II. LE RESPECT ET LA PROTECTION DES DROITS DE L’HOMME

Le Sénégal est convaincu de l’impossibilité d’assurer une paix durable dans le monde sans le respect de la justice. La justice, c’est surtout le respect et la protection des droits fondamentaux de l’homme et des peuples. C’est pourquoi le Sénégal a soutenu et réussi à faire accepter l’idée d’une charte des droits de l’homme et des peuples, consacrant l’unité de la justice et contournant la dualité traditionnelle entre les droits de l’homme et les droits des peuples.

L’importance que le Sénégal accorde aux droits de l’homme lui a valu d’assurer depuis sa création la présidence du Comité des Nations Unies pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.

Au niveau africain, on retiendra le rôle du Sénégal dans l’élaboration, l’adoption et l’entrée en vigueur de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples et le combat actuel qu’il mène en faveur de la femme africaine. Un succès éclatant a été récemment obtenu avec l’adoption sur proposition du Sénégal, du principe de la parité au sein de la Commission de l’Union africaine.