Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l'Extérieur

Monsieur l’Ambassadeur de la République française, Cher Christophe,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et autres membres des corps diplomatique et consulaire,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d’abord vous remercier de l’invitation que vous avez bien voulu nous adresser pour partager, avec vous, ce moment qui célèbre l’anniversaire d’un événement historique dont les répercussions ont été ressenties bien au-delà de la France.

C’est avec beaucoup de plaisir que je suis venu représenter le Gouvernement sénégalais à cette cérémonie de célébration de la Fête nationale de votre pays.

En cette heureuse circonstance, je voudrais, au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, du Gouvernement et du peuple sénégalais tout entier, ainsi qu’au mien propre, adresser au peuple français nos très vives et chaleureuses félicitations.

Monsieur l’Ambassadeur,

C’est quasiment une redondance de dire que les relations franco sénégalaises sont excellentes ; tellement les liens entre nos deux pays sont anciens, profonds et constants dans la fidélité et la confiance réciproques qui les animent.

Elles sont fondées sur une histoire partagée, un dialogue politique permanent et de qualité, ainsi que sur des valeurs communes d’attachement à la démocratie, à la promotion des droits de l’Homme, à la paix et à la sécurité internationales.

Ces liens forts qui unissent, si heureusement, nos deux pays sont entretenus et consolidés, dans le temps, par un dialogue bilatéral fécond, au plus haut niveau.

En effet, le dynamique axe Dakar-Paris et Paris-Dakar est ponctué de visites et de consultations régulières, des dirigeants de nos deux pays. Il me plait, à ce propos, de signaler que le Président de la République, Son Excellence Macky SALL, est l’un des tout premiers Chefs d’Etat à être reçu par le nouveau Président de la République Française, Son Excellence Monsieur Emmanuel MACRON.

Le Ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Son Excellence Monsieur Jean-Yves Le DRIAN, a récemment séjourné au Sénégal où nous avons eu des séances de travail sur les questions bilatérales et multilatérales.

Hier, nous avons reçu Monsieur Jean-Baptiste LEMOYNE, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères qui a consacré son premier déplacement international au Sénégal. Ce qui constitue une marque d’estime et un signe de la grande amitié entre le Sénégal et la France.

De mon côté, je me réjouis de poursuivre l’engagement du Sénégal à œuvrer davantage au renforcement des liens qui l’unissent à la France. C’est en cela que se trouve l’explication de mes rencontres à Paris avec les nouvelles autorités françaises, dès leurs prises de fonctions parmi lesquels mon homologue et ami, Jean-Yves Le DRIAN, la nouvelle Ministre des Armées, Madame Florence PARLY, et le Secrétaire d’Etat Jean Baptiste LEMOYNE.

Monsieur l’Ambassadeur,

Ces quelques repères prouvent si besoin en était que la coopération bilatérale entre le Sénégal et la France est exemplaire. Elle couvre des domaines variés, allant de la formation à la culture, en passant par l’agriculture, les mines, l’énergie, la santé, la sécurité, les transports ferroviaires entre autres. Elle se matérialise également à travers l’accompagnement de nombreux projets et initiatives en parfaite adéquation avec le Plan Sénégal Emergent.

Je dirai sans forfanterie aucune que nos deux pays sont engagés dans un partenariat moderne, novateur, tourné vers le futur à l’image, entre autres, du Train Express Régional (TER) et du projet du Super calculateur, ainsi que de l’accord signé avec l’Institut du pétrole.

En effet, après la 1ere autoroute à péage du Sénégal, le TER, un projet phare, le plus important du Sénégal indépendant, est un bel exemple de notre partenariat. La Phase 1, Dakar-pôle urbain de Diamniadio, sur 36 km, a été lancée le 14 décembre 2016 pour une durée de 2 ans. Ensuite suivra la

Phase 2 jusqu’au nouvel aéroport international Blaise Diagne à 55 km de Dakar.

Quant au Super Calculateur, il permettra à notre pays de se doter d’un outil révolutionnaire de collecte et d’analyse de données avec plusieurs applications : santé, (pensons par exemple à certains examens médicaux coûteux), éducation, génétique, environnement etc. Le Super Calculateur, comme son nom l’indique, est une puissante machine qui effectue des milliards d’opérations et les analyse en un laps de temps. Quand nous l’installerons, nous n’aurons plus besoin de dépenser des millions pour envoyer des données à l’étranger à des fins d’analyse et d’interprétation.

L’accord signé avec l'institut du pétrole permettra de doter notre pays d'un centre de formation et de préparer nos élites aux métiers du pétrole dans la perspective de l'avènement du gaz et des hydrocarbures. Nous voulons mettre à profit l’expertise française dans ce domaine, l’une des meilleures au monde, pour nous préparer dès à présent à l’économie du pétrole et du gaz, afin d’être prêt le moment venu à gérer nous-même

l’exploitation de nos ressources naturelles. Anticiper, c’est cela la vision, car gouverner c’est prévoir.

Il me plait de rappeler que ces accords sont issus de la visite d’Etat de Son Excellence Monsieur Macky SALL en France, dont l’ultime étape a été marquée par la signature d’importantes conventions de partenariat couvrant également d’autres domaines tels que financier, environnemental, énergétique, culturel et les transports.

Monsieur l’Ambassadeur,

Mesdames, Messieurs,

Nous vivons, hélas dans un monde dangereux et incertain avec toutes les menaces asymétriques qui nous interpellent solidairement et les mutations profondes des relations internationales qui vont probablement s’accentuer.

Je voudrais particulièrement magnifier l’engagement de la France en Afrique, notamment au Mali, en République Centrafricaine et dans le sahel de manière générale, pour combattre le terrorisme et aider au retour de la paix.

Je salue aussi le renforcement de la coopération franco-sénégalaise dans les domaines de la Défense et de la Sécurité, ainsi que de la réflexion stratégique, dans un contexte marqué par le fléau de l’extrémisme violent et du terrorisme dont l’éradication ne pourra se faire que dans le cadre de synergies d’actions et de lutte globale.

L’appropriation de la réflexion stratégique, c’est tout le sens du Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, organisé chaque année par le Sénégal et ses partenaires, en vue d'étudier les réponses les mieux appropriés pour faire face aux défis du moment.

A ce titre, je voudrais, au nom du Gouvernement sénégalais, remercier les Autorités françaises pour le soutien permanent de la France aux différentes éditions du Forum de Dakar.

L’édition de cette année que la France a également décidé d’accompagner, est prévue les 13 et 14 novembre prochain, au Centre International de Conférences Abdou DIOUF de Diamniadio, sur le thème «Défis sécuritaires actuels en Afrique : pour des solutions intégrées».

Monsieur l’Ambassadeur,

Assurément, le cadre juridique de la coopération franco-sénégalaise s’est densifié et diversifié au fil des années, pour donner corps à la volonté politique forte, clairement exprimée par nos Chefs d’Etat de maintenir l’axe Dakar-Paris comme un modèle de coopération Nord-Sud, dynamique, équilibré et rénové.

Monsieur l’Ambassadeur,

En vous renouvelant mes chaleureuses félicitations, je vous souhaite une très bonne fête !

Vive l’amitié franco-sénégalaise.

Je vous remercie de votre aimable attention.