Sénégal-Fédération Wallonie-Bruxelles : Les deux parties s’engagent à renforcer leur coopération

 09 Fév 2017

Les travaux de la 6ème édition de la commission mixte permanente entre le Sénégal et la Fédération Wallonie-Bruxelles ont eu lieu hier au ministère des Affaires étrangères. Les deux pays ont promis de renforcer leur coopération.

A l’ouverture des travaux, Mame Baba Cissé, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a indiqué que la 6ème édition de la commission mixte qui a eu lieu hier offre l’opportunité de redéfinir, périodiquement, les contours d’un partenariat équilibré et toujours plus fécond. « Ce partenariat est pour le Sénégal, l’un des plus fructueux et pragmatiques, en termes de pertinence des projets mis en œuvre et des résultats obtenus sur le terrain », a souligné M. Cissé. « Je saisis l’occasion de nos présentes assises pour magnifier les efforts des autorités et partenaires wallons, dans le sens d’accompagner le processus de développement à la base, à travers des projets innovants, le partage de stratégies, d’approches et de bonnes pratiques tirées de la riche expérience de votre fédération, dans les domaines prioritaires pour le développement économique, culturel et social de notre pays », a-t-il soutenu. Rappelant l’impératif d’assurer la connectivité de cette coopération avec les objectifs du plan Sénégal émergent, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères a dit sa conviction que cette 6ème édition de la commission mixte permanente Sénégal – Fédération Wallonie Bruxelles contribuera au renforcement des relations de coopération exemplaire que le Sénégal et la Fédération entretiennent depuis de nombreuses années.

De son côté, l’administratrice générale de la Fédération Walonnie-Bruxelles international, Mme Pascale Delcomminette a félicité la diplomatie sénégalaise qui est au service de la stabilité sous-régionale comme c'est le cas au Burkina et récemment dans la sortie de crise en Gambie. «Nous avons un vaste chantier sur les droits de l'homme notamment au sujet des droits de l'enfant dans la construction de cette coopération bien concrète », a-t-elle indiqué. Avant de saluer le travail qui a été fait pour la réélection des projets de coopération. «Il y a, entre nous, une volonté d'exporter les expertises au sein des institutions. Nous avons la ferme volonté de coller à notre partenaire, le Pse. Nous avons ensemble des projets structurants de longue date comme les installations rizicoles de Richard-Toll, une unité de fabrication de combustibles. Il y a aussi la culture qui est un domaine important de notre coopération. Nous réaffirmons notre engagement en faveur de la culture. Le Sénégal est éligible au Fonds de lutte contre les changements climatiques », a complété Mme Pascale Delcomminette. Elle a enfin fait savoir qu’il y a aussi le volet échanges entre jeunes notamment en 2012-2013 et que c'est une riche coopération «gagnant-gagnant».