En visite à dakar : Jean Marc Ayrault loue l’amitié entre le Sénégal et la France

C’est l’amitié de la France renouvelée au Sénégal que Jean Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères, a rappelé, hier à Dakar, dans le cadre de sa visite effectuée à Dakar. Un séjour qui entre dans la préparation de la visite du président Macky Sall en France en décembre prochain.
Solidarité, justice et amitié. Voilà les trois mots qui résument, en profondeur, les relations entre le Sénégal et la France. Selon Jean Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères qui était face à la presse, en compagnie de son homologue sénégalais Mankeur Ndiaye, les deux pays sont liés par « un pacte exceptionnel » basé sur l’analyse du monde, de ses défis et de ce que les deux pays veulent partager ensemble. A ce titre, le chef de la diplomatie française estime que le Sénégal et la France partagent « des valeurs communes » qui sont celles de la démocratie, l’attachement à l’Etat de droit, la tolérance, le respect des cultures etc. D’ailleurs, cette bonne santé des relations entre les deux pays transparait dans tous les domaines. D’abord sur le plan diplomatique, les deux pays partagent le plus souvent les mêmes visions sur les questions qui agitent le monde. Surtout en cette période où le Sénégal préside le conseil de sécurité en tant que membre non permanent. L’ensemble des thèmes proposés et les débats initiés par le Sénégal sont approuvés par la France. « Le Sénégal et la France sont engagés, ensemble, pour le maintien de la paix et de la sécurité en Afrique et en particulier au Mali à propos duquel, en particulier, nous avons longuement discuté », a expliqué Jean Marc Ayrault. Sur le plan économique, M. Ayrault s’est réjoui de la présence massive des entreprises françaises au Sénégal. Des entreprises, fait-il remarquer, « attirées par le dynamisme économique » du Sénégal avec notamment son fort taux de croissance. A cet effet, le ministre français signale que l’aide au développement de la France connait des domaines « variés ».
L’Afrique, un monde d’opportunités
Il s’est d’ailleurs engagé pour l’augmentation de l’aide publique au développement de la France aux pays africains qui en ont le plus besoin. Mieux, a ajouté le ministre français, « je suis très engagé au conseil des affaires étrangères de l’Union européenne pour que l’aide au développement soit une priorité européenne et que l’Afrique soit une priorité de l’Europe ».
Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères du Sénégal, s’est également félicité des relations entre le Sénégal et la France qui se portent « à merveille », quelques semaines avant la visite officielle que le président Macky Sall va effectuer en France.
S’exprimant sur les questions qui agitent le continent africain en ce moment, Jean Marc Ayrault reconnaît qu’il y a certes des « problèmes », mais la France, tout comme le Sénégal et les autres partenaires, se sont engagés à résoudre ces problèmes. Car, selon lui, « l’Afrique, c’est un monde d’opportunités, un continent avec le dynamisme de sa jeunesse à laquelle il faut offrir des perspectives », a expliqué le ministre français des Affaires étrangères. Cette visite au Sénégal coïncide avec le centenaire de la bataille de Verdun et à ce titre, le chef de la diplomatie française n’a pas manqué de revenir sur « l’effort et le prix du sang » que les « tirailleurs sénégalais » ont payé pour défendre son pays. « J’estime qu’il n’y a pas eu la reconnaissance qui aurait dû leur être accordée », a souligné M. Ayrault qui, dans l’après-midi d’hier, s’est recueilli au cimetière militaire de Thiaroye.

Galérie
Vidéos